Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Baromètre de conjoncture touristique - avril 2018

Publié le

Une étude produite par

Baromètre de conjoncture touristique - avril 2018

Dans un contexte de vacances scolaires qui démarrent en ce moment même et s’étalent jusqu’à mi-mai, les professionnels du tourisme interrogés ne sont pas en mesure, à ce jour, d’établir un pronostic certain, mais plutôt des ressentis sur la fréquentation à venir. Dans l’ensemble, les professionnels, très nombreux à avoir répondu (plus de 1 000 répondants), semblent moins optimistes que l’an dernier. 40% des professionnels interrogés constatent que les réservations en avril sont, en effet, moins nombreuses que l’année précédente. En cause : le printemps qui a tardé à venir mais aussi la comparaison avec le bon mois d’avril 2017 (pour mémoire, les vacances scolaires s’étalaient sur l’ensemble du mois).

Ce sont les hôteliers (55%), et les propriétaires de chambres d’hôtes (50%) qui enregistrent le niveau de réservation le plus faible. Même constat pour les villages vacances (58%), grands habitués des réservations anticipées, qui ne retrouvent pas leur niveau habituel à la mi-avril. De même, 1 professionnel du littoral sur 2 (hôtels, campings et villages vacances) enregistre des réservations plutôt inférieures à celles de l’an passé sur la même période. Ce ressenti est à relativiser car, comme l’indiquent les professionnels eux-mêmes, les réservations sont désormais de plus en plus tardives et pourraient donc changer la donne.

En revanche, les lieux de visite sont optimistes : plus d’1/3 affichent des réservations stables et 18% en hausse ; les activités et visites étant des composantes principales des courts-séjours et week-ends, y compris lorsque le temps est pluvieux.

Source : Agence Régionale Pays de la Loire

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.