Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Investissement en France : Grandes transactions encore et toujours !

Publié le

Une étude produite par

7,5 milliards d’euros ont été investis au 1er Juin 2018, un volume en hausse de 39% d’une année sur l’autre. Avec 4 acquisitions de bureaux franciliens de plus de 100 millions d’euros en mai, la dynamique des grandes transactions initiée en mars se poursuit et ce pour le 3ème mois consécutif.

Le contexte économique porteur combiné à une activité transactionnelle d’ores et déjà soutenue augure d’un très bon cru 2018 dont le volume annuel est estimé entre 26 et 28 milliards d’euros.

Analyse des transactions
7,5 milliards d’euros ont été investis depuis le début de l’année correspondant à 196 opérations. Comparativement à la même période en 2017, une baisse de 11% en nombre.

Un début d’année très actif pour les transactions d’un montant supérieur à 100 millions d’euros : 22 recensées totalisant 59% des volumes investis.

Localisation : 77% des montants engagés se sont portés sur des actifs en Ile-de-France contre 19% en province et 4% à travers des portefeuilles nationaux.

Typologies d’actifs
Bureaux (77%) : en Ile-de-France, les investisseurs confirment leur intérêt pour des acquisitions Value-Added : « Siège EUROPE 1 », « 2 Rio de Janeiro », « Le Magnum », « 8 Graviers », … En représentant respectivement 27% et 25% des montants investis depuis le début de l’année, le QCA et le Croissant Ouest caracolent en tête des secteurs franciliens plébiscités par les investisseurs. A Tourcoing, l’acquisition en Vefa du centre relation clients de BOOKING.COM constitue la transaction phare du mois en régions.

Commerces (19%) : l’activité transactionnelle des commerces est restée faible en mai : 3 Retail Parks et 1 commerce de pied d’immeuble.

Industriel (4%) : à peine 4 opérations conclues ce mois-ci : 2 entrepôts en province et 2 locaux d’activités en Ile-de-France. Depuis le début de l’année, la poche industrielle souffre davantage d’une pénurie d’offres que d’un désintérêt des investisseurs.

Acteurs
La part des acquisitions réalisées par des investisseurs nationaux reste élevée à 66%. Côté étrangers, l’acquisition de l’immeuble « Balthazar » par des investisseurs Sud-Coréens via un fonds géré par LA FRANCAISE REP atteste de l’intérêt grandissant des acteurs asiatiques pour le marché français.

Avec 2,7 milliards d’euros d’acquisitions, les fonds d’investissement se sont montrés très actifs. Ils se positionnent juste devant les OPCI/SCPI et les compagnies d’assurance.

Source : Cushman & Wakefield

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.