Green

« Le BREEAM nouveau est arrivé »

Une des caractéristiques clés de BREEAM est la mise à jour régulière de sa méthodologie et des critères d'évaluation. La nouvelle version, connue sous le nom de BREEAM 2011, est un outil générique qui consolide plusieurs référentiels techniques traitant jusqu’alors plusieurs typologies de bâtiments de façon séparée en un régime unique et concis pour la construction nouvelle.
Cette nouvelle version est désormais connue sous le nom de « BREEAM Construction Nouvelle » et sera utilisée pour évaluer toutes les nouvelles constructions.

Parmi les nombreuses améliorations et nouveautés de BREEAM 2011 on peut également noter l'introduction d'une dimension post-construction avec la notion de « Aftercare ».

Cette notion a été développée suite à une large consultation réalisée auprès des parties prenantes. L'exercice a révélé une certaine inquiétude de la part des professionnels concernant l’intégration d’une pléthore de dispositifs technologiques dans le bâtiment sans que quelqu’un vienne s’assurer que les occupants seront en mesure de les exploiter efficacement ou encore d'interagir avec eux. L’Aftercare est une sorte de «service après-vente» pour encourager l'exploitation durable de l'immeuble par ceux qui vont l’occuper.

Autre nouveauté, l'approche de l'énergie et l'évaluation des émissions de dioxyde de carbone. Cette dernière était auparavant fondée sur la performance en termes d'émissions de CO2 seules et l'index CO2 qui sert à générer les DPE. Le nouveau régime rompt avec cette approche en faisant usage de modèles énergétiques simplifiés (SBEM) pour établir un rendement de référence. Cette approche va de pair avec une importante mise à jour de la méthodologie et des critères d'évaluation qui va permettre au BRE de recueillir et conserver les données relatives aux performances énergétiques et aux émissions de gaz à effet de serre des bâtiments dans un outil unique: GreenBookLive.

GreenBookLive permet de savoir si un bâtiment est certifié BREEAM et, si oui, quel est son classement, sa localisation. L’outil liste également l’ensemble des professionnels dont les compétences ont été certifiés par le BRE, mais aussi les produits de construction verts reconnus ou «listés». L’outil peut être comparé au LEED project registry, et au GBIG Analyst de l’USGBC.

L'objectif est de rendre publiques les informations concernant les fluides, l'énergie bien sûr, mais aussi l'eau et les gaz à effet de serre, et permettre aux occupants d’apprécier la performance relative de leurs bâtiments en comparaison avec d’autres bâtiments de même classe et de même typologie.

Nous sommes à un point d'inflexion, un moment où nous envisageons un avenir où le moteur de la construction durable est la preuve, la performance, mise en exergue et différentiée selon le lieu, pas nécessairement un système d'évaluation mais une adaptation aux circonstances locales, et alimenté par l'information et la technologie, c’est vers cela que pointent ces outils.

Mots-clés : BREEAM