Logement

Le volet logement du projet de loi ALUR : les bons sentiments à l’épreuve du marché

Le projet de loi ALUR (« Accès au Logement et pour un Urbanisme Rénové ») défendu par Cécile Duflot a été adopté en seconde lecture par l’Assemblée nationale le 16 janvier dernier. Le volet logement du projet retenu par l’Assemblée est toutefois sensiblement différent du texte d’origine. En effet, la ministre a dû concéder un certain nombre d’ajustements, voire de bouleversements, pour calmer les esprits échauffés des professionnels de l’immobilier. Le texte voté par les députés semble donc désormais moins faire de « clivages », car le projet de loi a été en partie vidé de son sens. Il reste que le projet de loi comprend encore des mesures qui suscitent à la fois des inquiétudes et des interrogations. Retour sur les deux dispositions qui ont concentré toutes les critiques.


La Garantie Universelle des Loyers (GUL) La première mesure phare du volet logement du projet de loi Duflot, porte sur la GUL, ou « Garantie Universelle (...)

Vous souhaitez lire cet article archivé ?

Il est réservé à nos abonnés ou à l'achat à l'unité.



Achat d'articles à l'unité sur le site web

J'achète des archives
Business Immo