Commerce
Point de vue d'Olivia Polski

[POINT DE VUE] Chiffres du commerce 2014 : Paris fait preuve d’un dynamisme inégalé...

Avec plus de 62 000 commerces et services commerciaux recensés en 2014, Paris est riche d’une offre commerciale exceptionnelle à la fois dense et diversifiée. Première ville française en nombre de commerces par habitants, la capitale démontre une fois de plus son attractivité économique. Explications d'Olivia Polski, adjointe à la maire de Paris en charge du commerce, de l'artisanat, des professions libérales et indépendantes.

Le commerce et l’artisanat de proximité font partie intégrante de l’identité de la capitale, et l’exécutif municipal déploie depuis 2001, de nombreux outils qui ont prouvé leur efficacité pour le maintenir, le protéger et le dynamiser : par l’utilisation de mesures réglementaires tel que le Plan Local d'Urbanisme; par l’installation de commerçants non sédentaires sur l’espace public à travers les 71 marchés découverts et 11 marchés couverts; par la mise à disposition de locaux de la SEMAEST et des bailleurs sociaux à destination des commerçants.

Les résultats obtenus, notamment en termes de diversité commerciale, sont une réussite. À travers la maîtrise de près de 380 locaux depuis 2004, l’action de la SEMAEST, unique en France, a permis et permet encore de lutter contre la vacance commerciale qui est en léger recul par rapport à 2011, mais aussi contre la mono-activité dans plusieurs arrondissements de Paris avec notamment une baisse de 23% du commerce de gros entre 2011 et 2014. Enfin, ce dispositif permet de protéger partout où c’est possible, le commerce culturel.

Toutefois, des fragilités demeurent dans certains quartiers, et c’est dans ce contexte que la maire de Paris a émis la volonté de renforcer l’ engagement en faveur d’une politique globale ambitieuse de revitalisation commerciale. La municipalité poursuivra son action de préemption des pieds d’immeuble via un dispositif de type Vital’Quartier, articulé à un travail avec les bailleurs sociaux sur la mobilisation de leurs locaux en pieds d’immeubles disponibles.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, et moi-même nous félicitons donc du partenariat engagé depuis 11 ans entre la CCI Paris, l’APUR et la ville de Paris pour la mise en œuvre de cette Base de Données Commerces. Les résultats de cette étude soulignent combien Paris est une capitale attractive puisque le nombre de commerces augmente.

Je me réjouis de même de constater que le nombre d’artisans alimentaires, composante essentielle de l’identité de Paris, se maintient. La ville de Paris restera toutefois vigilante et ces études sont de fait des outils indispensables à la mise en place d’une politique ambitieuse de soutien du commerce et de l’artisanat de proximité au quotidien.