Business Immo, le site de l'industrie immobilière

La belle vie

© Communication Casa

Il existe, en France, un endroit où l’excellence scientifique à la française est célébrée. Il existe en France un site où l’urbanisme a été pensé à l’échelle humaine. Il existe en France un endroit où la nature est respectée voire intégrée et où il est possible de « réconcilier croissance économique et qualité de vie ». Ce lieu, ce site, cet endroit, c’est Sophia Antipolis qui fête déjà, en 2019, ses 50 printemps.  

L’occasion pour Business Immo de publier une édition spéciale sur la première technopole européenne, présentée à Paris le 4 juin dernier, en présence de Jean Leonetti, et diffusée le 13 juin prochain à Sophia Antipolis.

Née de l’imagination d’un ingénieur français qui voulait refaire le « Quartier latin aux champs » au cœur de la garrigue et des pins, la première technopole européenne n’a pas d’équivalent dans le monde entier. N’en déplaise à la Silicon Valley à laquelle on la compare – avec erreur – si souvent et même si Steve Jobs y a élu domicile dans les années 1990 pendant sa petite traversée du désert, Sophia Antipolis reste un concept, une idée, une création originale. Une idée qui a rempli sa triple mission  inscrite dans sa charte d’aménagement de 1977 : « asseoir le développement régional sur des activités secondaires et tertiaires entraînantes à fort taux de croissance », « valoriser la position internationale qu’occupe déjà la région de Nice, notamment grâce à son aéroport » et « contribuer au développement et à la diversification du manque d’emploi dans le département des Alpes-Maritimes ».  

Cinquante ans après cette idée géniale, il est nécessaire d’ouvrir, en 2019, un nouveau chapitre de l’histoire de Sophia Antipolis. Les premières pages de cette histoire s’écrivent aujourd’hui à l’aune de nouveaux repères qui peuvent se résumer ainsi  : mixité, mobilité et diversité. Mixité, car le territoire sophipolitain ne peut se concevoir sans une véritable offre de logements, commerces et loisirs. Mobilité, car la technopole ne peut faire l’économie d’une réflexion sur le hors-voiture. Diversité, car Sophia Antipolis, qui s’étale sur le territoire de cinq communes, incarne le prototype de la ville de demain. Une ville où l'on travaille et où l’on habite bien sûr, mais aussi où l’on se cultive, où l’on respire, où l’on s’inspire. La vie quoi, la belle vie même. 

Découvrez l'édition spéciale "Sophia Antipolis", la promesse d'un nouveau cycle - Ici

En partenariat avec BureauxLocaux, 1er site d'annonces immobilières de bureaux, coworking, commerces et entrepôts.

Business Immo