Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Coronavirus : le doute plane sur le Mipim

Alors que le doute plane sur la tenue du Mipim à Cannes du 10 au 13 mars prochains en raison du Coronavirus, plusieurs grands acteurs de l’immobilier annulent leur participation. Dernier en date : BNP Paribas Real Estate

« Les récents développements concernant l’épidémie de Coronavirus Covid-19 en Europe nous conduisent à prendre la décision de renoncer à notre participation au Mipim, déclare le porte-parole de BNP Paribas Real Estate à Business Immo. Cette décision, difficile à prendre, est motivée par le principe de précaution et notre volonté d’assurer avant tout la sécurité de nos collaborateurs et celle de nos clients et partenaires. En ces circonstances particulières, nous tenons à exprimer toute notre solidarité envers les personnes touchées par l’épidémie et remercions les personnels de santé pour leur mobilisation. »

« La sécurité et le bien-être de nos employés et de leurs familles est notre principale priorité et toujours au premier plan de nos préoccupations. Malheureusement, en raison de la propagation continue des cas de coronavirus en Europe, nous avons décidé de nous retirer du Mipim cette année », confie pour sa part Ben Bannatyne, président Europe, Prologis.

Sur Twitter, le groupe La Française déclare : "La Française attentive à ses clients et ses collaborateurs choisit de ne pas se rendre cette année au #MIPIM, compte-tenu de la propagation du #Coronavirus et a le regret d’annuler sa participation à cette 31ème édition."

« À ce jour, plus de 90 % des sociétés maintiennent leur participation au Mipim. Par conséquent, le Mipim aura lieu comme prévu du 10 au 13 mars », indique pour sa part Reed Midem, l’organisateur du plus gros salon international de l’immobilier. Déjà à la mi-février, Filippo Rean, Managing Director Real Estate Division de Reed Midem, déclarait dans les colonnes de Business Immo suivre « de près la situation avec les autorités compétentes » et « les dernières directives des autorités locales et nationales et de l’Organisation mondiale de la santé ».

Malgré les mesures mises en place comprenant notamment la sensibilisation en amont et des mesures déployées sur site (signalétique, formation du personnel, renforcement de l’équipe médicale), la presse internationale rapporte que plusieurs d’entre eux ont annulé leur venue à Cannes : Cushman & WakefieldPGIMSavillsBlackstone, la RICSCBREJLLKnight Frank ou encore EY. Selon nos informations, C&W France n’a pas pris de décision officielle. Contactés, IcadeBlackRock et Hines France maintiennent leurs programmations. Au-delà des risques réels pour la santé des visiteurs, les entreprises s’inquiètent de l’impact économique qu’aurait une mise en quarantaine de leurs effectifs. 

Pour l’organisateur et la Ville de Cannes, l’enjeu est colossal : la 31e édition devait enregistrer près de 28 000 participants, dont plus de 6 000 investisseurs. Une année de croissance, pour le deuxième événement le plus important à Cannes, après le Festival. 

En partenariat avec BureauxLocaux, 1er site d'annonces immobilières de bureaux, coworking, commerces et entrepôts.

Business Immo