Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Recrutement : prudence mais résilience

Sur le marché de l’immobilier commercial, la tendance est clairement, depuis septembre 2012, à la prudence mais nullement à l’arrêt. Le secteur de la promotion immobilière en commerce se révèle comme le principal demandeur de nouvelles compétences. A tous les échelons et dans tous les métiers, le besoin de profils de plus en plus techniques se confirme.


Par Sophie Vatte-Refes, Hudson, responsable de domaine immobilier du commerce et de la distribution.

Quel périmètre ?

Nous pouvons distinguer cinq grandes familles de métiers dans le secteur de l’immobilier commercial :

• La promotion en galeries commerciales (centre-ville, outlets, retail parks, centres commerciaux) ;
• Les foncières spécialisées (asset management/investissement, property management : gestion immobilière, gestion locative, exploitation de centres commerciaux. Les directions techniques/ sécurité de centres. La commercialisation ;
• Les services spécialisés (conseil en investissement, transactions, property management, exploitation) ;
• Les grandes enseignes (expansion, technique/construction/, aménagement de concepts magasins) ;
• Les foncières intégrées aux grandes enseignes.

Qui recrute ?

Les promoteurs immobiliers

Les recrutements en immobilier commercial restent rares et cantonnés à des postes de direction générale au sein des promoteurs.

Quelques profils également en direction de programmes avec des profils très techniques, le plus souvent en maitrise d’œuvre sont ensuite recherchés.

Quant aux filiales spécialisées commerces au sein de ces mêmes promoteurs, des postes en property management et commercialisation.

Les foncières immobilières

L’exploitation recrute des postes de directeurs de centres commerciaux dans le cadre de créations de nouveaux centres, d’extensions ou de restructurations. On constate un véritable renouveau dans la direction d’exploitation de centres avec l’arrivée sur le marché d’une nouvelle génération de shopping centers. Ce sont principalement des profils d’obédience marketing qui sont recherchés, très impliqués dans la commercialisation et l’asset management, avec une très bonne pratique de l’anglais. Aussi, devant l’inflation des nouvelles normes de construction et environnementales, on enregistre également une forte demande pour les postes de directeurs techniques/sécurité. En commercialisation, les foncières continuent à étoffer leurs services en recrutant exclusivement des seniors pour la commercialisation de leurs nouveaux centres ou la recommercialisation. Les développeurs-monteurs d’opérations sont également recherchés.

Dans le property management, la gestion immobilière classique et la gestion locative requièrent des profils très pointus en copropriété et en syndics. Profils qui restent rares… Dans l’asset management commerce, un nouveau métier est en passe d’émerger, nécessitant des compétences très différentes de l’immobilier de bureau. Il joue un rôle d’interface entre la commercialisation, l’exploitation, le montage d’opération, le marketing. L’asset-manager commerce est même tellement opérationnel que chez un des leaders de la profession, il se nomme « directeur d’opérations », ce qui peut prêter à confusion chez les promoteurs immobiliers, qui dénomment souvent ainsi leur directeur de Programmes pour des opérations complexes et/ou « mixed use ».

Les services spécialisés

Le conseil à l’investissement a très peu recruté depuis septembre 2012. Quelques postes en transaction, notamment en cœur de ville ou en développement international d’enseignes. En revanche, les besoins sont très forts pour des profils internationaux de très haut niveau en property management et pour des postes de direction. Des postes encore très rares…

Les grandes enseignes

Nous n’avons pas constaté de grande évolution dans le recrutement des grandes enseignes. Après avoir accéléré leur développement en France sur les trois dernières années, certaines enseignes ont des besoins de recrutements en postes techniques, de concepts et d’aménagement de magasins avec des compétences architecturales de plus en plus pointues. Nous les sentons très prudentes, voire timorées sur leurs développements futurs, même si certaines d’entre-elles développent activités et équipes à contre-cycle pour prendre des parts de marché ou du fait de leur propre contexte (restructurations…).

Les foncières immobilières intégrées aux grandes enseignes

Nous constatons, depuis ces dernières années, la création de foncières immobilières intégrées au sein de grandes enseignes. Il s’agit, pour ces foncières, de devenir des opérateurs globaux en réalisant des opérations immobilières multi produits, en partenariat avec des promoteurs en immobilier logement ou tertiaire ou bien en développant uniquement des opérations en tant que promoteur en immobilier commercial tout en cédant alors ses droits à construire à d’autres promoteurs. Cela s’est naturellement traduit par un besoin croissant de nouveaux profils, issus de la promotion immobilière pure ou de filiales montage bâtiment avec une compétence multi-produits. Dans le cadre de missions de conseil, Hudson a été amené à accompagner ces nouvelles foncières dès l’origine dans l’analyse, l’étude et la mise en place d’organisations adaptées selon les différentes stratégies établies par le groupe.

Quelle conclusion ?

Entre septembre 2012 et juin 2013, le marché du recrutement en immobilier commercial s’est distingué d’autres opérateurs immobiliers par une activité prudente mais résiliente : pas de coup d’arrêt, bien au contraire, mais une prudence mesurée. Les créations de postes s’inscrivent dans un contexte d’extrême sensibilité à l’environnement économique et financier. Plus que jamais, les choix des opérateurs immobiliers sont mesurés, calculés et précis.

Les postes demandés sont des postes d’experts, de professionnels confirmés faisant preuve d’adaptabilité et de créativité avec une excellente sensibilité marché.


> Acheter le magazine Business Immo #94

> S'abonner à Business Immo

Mots-clés : Magazine 94

En partenariat avec BureauxLocaux, 1er site d'annonces immobilières de bureaux, coworking, commerces et entrepôts.