Taxe foncière : la mairie de Paris conteste les chiffres de l'UNPI

Selon l’observatoire de l’Union nationale de la propriété immobilière, c'est à Paris que la hausse de la taxe foncière a, de loin, été la plus forte entre 2007 et 2012 (+ 232,18 %), en raison de la création en 2009 d'un taux départemental.

La mairie de Paris conteste les chiffres avancés par l'Union nationale de la propriété immobilière (UNPI) dans un communiqué de presse. La municipalité socialiste (...)

Vous souhaitez lire cet article archivé ?

Il est réservé à nos abonnés ou à l'achat à l'unité.



Achat d'articles à l'unité sur le site web

J'achète des archives