Les utilisateurs de Weroom sans illusions sur la politique du logement