Pour ses 40 ans, l’Aspim regarde l’avenir de l’immobilier