Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Les prix augmentent en Ile-de-France et dans la plupart des grandes villes de province (MeilleursAgents)

En partenariat avec

© 1599685sv / Fotolia

L’année 2017 commence sur les chapeaux de roue avec d’importantes hausses des prix moyens à Paris, en Petite et Grande Couronne ainsi que dans la plupart des grandes villes de province selon le dernier baromètre de MeilleursAgents.

« Face à la hausse annoncée et maintenant réelle des taux d’intérêt, les ménages solvables décident d’agir sans plus attendre pour bénéficier de conditions encore exceptionnelles, explique Sébastien de Lafond, président de MeilleursAgents. En effet, pour la première fois depuis 12 mois, les OAT à 10 ans ont passé la barre des 1 % avec pour effet immédiat l’augmentation des taux d’emprunt immobiliers qui se sont établis en janvier à 1,7 % sur 20 ans en moyenne ».

A Paris, les prix ont augmenté en moyenne de +1 % en janvier 2017. Cela représente une hausse cumulée de +2 % depuis le 1er décembre 2016. La hausse est particulièrement sensible sur les petites surfaces (+1,2 % en un mois) qui attirent en premier lieu les primo-accédants à la recherche de prix accessibles, de montants finançables et de surfaces réduites (studios et deux pièces). « Les grandes surfaces familiales (3 pièces et plus) sont un peu moins recherchées pour des questions de saisonnalité mais voient leurs prix moyens augmenter de +0,8 % en un mois et +1,8 % depuis le 1er décembre dernier », selon MeilleursAgents.

La hausse des prix parisiens se propage en cercles concentriques. Les départements de la petite couronne voient leurs prix moyens augmenter de +0,7 %. La hausse est particulièrement forte dans les Hauts-de-Seine (+0,9 %) et en Seine-Saint-Denis (+0,8 %). La hausse est plus modérée en Val-de-Marne (+0,4 %). En moyenne, les prix ont augmenté de +1,7 % en petite couronne depuis le 1er décembre 2016. En grande couronne, la hausse moyenne constatée sur le premier mois de l’année est de +0,7 %. Au cours des deux derniers mois, les prix ont augmenté en moyenne de +1,6 % dans les départements de la grande couronne.

Le marché immobilier a connu, en province, une progression comparable, voire plus forte qu’en Ile-de-France. Bordeaux franchit la barre des +2 % en un mois. Strasbourg atteint +1,5 % sur le seul mois de janvier 2017, et Nantes voit ses prix moyens augmenter de +1,3 %. Marseille (+0,9 %), Nice (+0,7 %), Montpellier (+0,6 %) et Toulouse (+0,1 %) restent plus mesurés.

« Le scénario que nous présentions au début du mois de janvier commence à se dérouler, conclut Sébastien de Lafond. La hausse des taux d’intérêt a un impact majeur sur l’activité. Les ménages solvables accélèrent leurs décisions pour profiter encore des conditions exceptionnelles offertes par les banques qui restent très sélectives. Le pouvoir d’achat obtenu grâce à la faiblesse des taux contribue à la hausse des prix avec des acheteurs peu regardant. Ce double effet d’accélération des transactions et de hausse des prix va logiquement s’atténuer avec l’augmentation progressive des taux ».

Business Immo