Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Hôtellerie : les signes d’une reprise sont bien présents (In Extenso)

En partenariat avec

Philippe Gauguier, directeur associé d’In Extenso Tourisme Culture et l'Hôtellerie. © D.R

A l’échelle nationale et depuis fin 2016, la fréquentation touristique est repartie à la hausse et elle se confirme au mois de janvier au sein de l’industrie hôtelière française selon le Baromètre In Extenso Tourisme, Culture et Hôtellerie (In Extenso TCH) sur les performances hôtelières de janvier 2017.

« Même si les progressions de performances sont calculées par rapport à un mois de janvier 2016 modeste, cette reprise est un soulagement, annonciateur d’un bon cru 2017 », se félicite Philippe Gauguier, associé In Extenso TCH.

L’hôtellerie française enregistre au mois de janvier 2017 des RevPAR positifs sur l’ensemble des catégories, allant de +4 % sur le marché super-économique à +10 % sur le segment milieu de gamme. Ces résultats sont portés par la région parisienne et la Province. Seule, la Côte d’Azur affiche des RevPAR négatifs. A l’échelle nationale les marchés milieu et haut de gamme affichent les plus belles progressions en ce début d’année.

Après une fin d’année 2016 positive, l’hôtellerie parisienne confirme une hausse de sa fréquentation en ce début d’année. In Extenso constate « une évolution importante de la fréquentation au sein des boutiques hôtels parisiens et une légère hausse du chiffre d’affaires hébergement sur le segment milieu de gamme au mois de janvier ».

La tendance est à l’inverse sur la Côte d’Azur mais en partie due à l’impact de la saisonnalité. Des d’occupations qui sont inférieures à 40 % et en retrait sur l’ensemble des catégories. Au contraire de la Province et de l’Île-de-France, la fréquentation touristique au sein des établissements de luxe est à la baisse ce mois-ci sur la Côte d’Azur.

Quant aux Régions, In Extenso observe une croissance du RevPAR plus significative sur les catégories supérieures, globalement soutenue par la fréquentation. Le segment luxe tire son épingle du jeu affichant un RevPAR en croissance de +15 % grâce à l’évolution de son taux d’occupation de +19 % et malgré une baisse de -3 % de son prix moyen.

Business Immo