Point de vue de Robin Rivaton, Real Estech

VivaTech : pourquoi aucun secteur n'est immunisé

Robin Rivaton, fondateur de Real Estech et directeur général de Paris Région Entreprises, nous livre son bilan de l’édition 2017 du salon Viva Technology.

© Business Immo

L’édition 2017 du salon VivaTech a tenu toutes ses promesses. En le visitant, chacun aura compris que le monde change plus vite et plus radicalement que jamais auparavant. Les entreprises centenaires cherchent aujourd’hui à gommer leur longévité alors même qu’elles en faisaient auparavant une formidable barrière à l’entrée.

Aucun secteur ne semble immunisé. Depuis quelques années, l’industrie immobilière avance à tâtons vers ce nouveau monde, mais il semble que la période de transition touche à sa fin. La dynamique des entreprises les plus innovantes s’accélère. Elles ont de plus en plus les moyens de leurs ambitions. Ces start-ups ont levé pas moins de 2,7 Mds$ l’année dernière.

Le salon VivaTech 2017 marque l’arrivée à maturité de nombreuses technologies directement mobilisables dans le secteur immobilier. C’est le cas des objets connectés qui étaient à l’honneur porte de Versailles après l’avoir été à Las Vegas lors du CES 2017. Cet enthousiasme s’explique en grande partie par la baisse des coûts des capteurs. Les drones voient eux aussi leur prix baisser d’année en année. D’ailleurs H3 Dynamics a attiré l’attention du président Macron. Ce concepteur de drones intelligents s’est allié au promoteur singapourien GTC pour développer un drone capable de détecter des fissures dans les façades des immeubles. D’autres technologies semblent encore lointaines mais personne ne peut s’empêcher de s’en réclamer comme l’intelligence artificielle.

Les nombreux grands groupes français présents ont voulu montrer à VivaTech que ces différentes technologies étaient d’ores et déjà intégrées dans leurs activités. Bouygues Construction a présenté Effibot, son robot qui assiste les ouvriers sur les chantiers, notamment en portant les charges lourdes. De son côté, la foncière Klépierre 35.14€ | -0.38% s’est alliée à Microsoft pour imaginer le centre commercial de demain. D’autres géants comme Unibail-Rodamco 215.25€ | -0.05% ou Accorhotels étaient accompagnés de nombreuses start-ups partenaires promettant d’améliorer l’expérience des clients.

Plus remarquables encore, plusieurs jeunes entreprises étaient venues seules comme TravauxLib, plate-forme spécialisée dans les gros travaux de rénovation pour les particuliers qui vient de lever 1,8 M€ auprès de Xavier Niel et d’autres investisseurs reconnus.

Il va falloir approfondir la relation entre ces start-ups prometteuses et les grands groupes. Passer des expérimentations à des déploiements à grande échelle devient urgent. En effet, pendant que le secteur immobilier vit sa révolution de l’intérieur, deux mouvements sont venus nous rappeler que la disruption ne faisait que débuter. Il est fort probable que les concurrents de demain ne soient pas ceux qu’on croit. Le rachat de la chaîne de supermarchés d’aliments biologiques Whole Foods par Amazon a fait écho à l’annonce d’Alphabet (ex-Google) de s’allier à Factory OS pour la construction de maisons modulaires dans la Silicon Valley.