Promesse

Le Pavillon Baltard à Nogent-sur-Marne © Wikipedia / Nogent94130 [CC BY-SA 3.0]

Plus de 2 000 personnes réunies au Pavillon Baltard de Nogent-sur-Marne, des applaudissements et des cris de joie quasiment à chaque annonce de lauréat, … La proclamation des vainqueurs des 51 sites d’Inventons la Métropole du Grand Paris a parfaitement résumé le succès du concours. Même s’il s’agit d’un copié-collé de Réinventer Paris, rien de ne laissait présager un tel plébiscite.

D’abord parce que l’appel à projets a été porté par la Métropole du Grand Paris. Une instance qui semble en sursis depuis sa naissance. Pas plus tard que l’été dernier, son président Patrick Ollier évoquait un risque de cessation d’activité dès 2018 faute de budget suffisant. Depuis, c’est le nouvel exécutif qui semble vouloir alléger le mille-feuille. Ensuite parce qu’un autre caillou s’est logé dans la chaussure d’Inventons la Métropole du Grand Paris. Depuis l’été, des rumeurs persistantes laissent craindre un décalage, voire un abandon du tracé de certaines lignes du Grand Paris Express en raison du surcoût du chantier. Or 19 des 51 sites de l’appel à projets sont situés à proximité immédiate d’une gare du futur super-métro.

Enfin, il faut quand même le reconnaître, un certain nombre de fonciers proposés dans le cadre du concours semblaient trop compliqués à travailler pour séduire les opérateurs. Mais ces derniers ont déjoué les pronostics. Et surout la ferveur a été générale. Il n’y a qu’à regarder le nom des lauréats pour s’en rendre compte.

Des lauréats qui ont l’ambition de devenir des acteurs de premier plan en Île-de-France comme Pichet côtoient des ensembliers urbains comme Linkcity, des spécialistes territoriaux comme Europequipements à Saint-Denis ou des investisseurs immobiliers qu’on ne s’attendait pas à retrouver dans un tel concours à l’image du gestionnaire d’actifs La Française. Sans oublier les rompus à cette nouvelle façon de faire la ville comme la Compagnie de Phalsbourg. « Ces concours donnent un avantage compétitif à tous les acteurs qui font de l’immobilier en France par rapport à l’international », a d’ailleurs souligné Philippe Journo après la proclamation des lauréats au Pavillon Baltard.

Le succès d’Inventons la Métropole du Grand Paris confirme le tournant opéré depuis Réinventer Paris par les aménageurs publics dans la fabrique de la ville, et ce en dépit des premières critiques sur le concours parisien. Le travail produit par l’extraordinaire pluralité des équipes sélectionnées - qui laisse penser que l’immobilier n’est pas qu’une histoire de rente mais peut rimer avec innovation - ouvre un formidable espoir de régénérescence de territoires souvent meurtris par l’histoire urbaine. A la condition toutefois que l’Etat respecte sa promesse : celle de livrer le métro du Grand Paris Express. Et dans les temps s’il vous plaît.

Business Immo