Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Un mois d'octobre dans l'ensemble positif pour le marché hôtelier français (In Extenso)

En partenariat avec

© Fotolia

Les taux d’occupation au sein de l’hôtellerie française sont en progression sur l’ensemble des catégories, allant de 1 % sur la catégorie Luxe à 5 % sur l’hôtellerie Milieu de gamme, selon le dernier baromètre In Extenso Tourisme pour le mois d’octobre 2017. Hormis une légère baisse sur le marché Economique, les prix moyens sont en hausse sur tous les segments.

Les RevPAR dans l’hôtellerie française sont donc en croissance de 3 % sur la catégorie Economique à 7 % sur le Luxe. « Il y a toutefois un recul du prix moyen au sein de l’hôtellerie d’entrée de gamme (Super-économique et Economique) et milieu de gamme en cumul à fin octobre 2017. Mais les RevPAR affichent une progression sur l’ensemble des catégories, de 2 % à 4 %, sur les 10 mois de l’année écoulés. »

En Ile-de-France, les RevPAR sont en progression de 4 % sur le Haut de gamme, 7 % sur le Luxe et Palaces. Les prix moyens ont commencé à se stabiliser, voire progresser ce mois-ci sur quasi toutes les catégories. Malgré ces évolutions de prix moyen, l’hôtellerie parisienne ne retrouve pas encore le niveau des prix moyens atteints en 2014 et 2015. Les RevPAR à fin octobre 2017 sont en hausse de 4 % sur le Luxe et Palaces, à 10 % sur le segment Haut de gamme.

« Des résultats encourageants pour l’hôtellerie parisienne. D’autant que nous nous comparons à un mois d’octobre 2016 dont le calendrier événementiel avait été plus favorable l’année dernière », précise Philippe Gauguier, associé chez In Extenso TCH.

En région, hors IDF et Côte d’Azur, les indicateurs sont en croissance sur toutes les catégories, excepté un léger repli du prix moyen sur le marché Milieu de gamme. Les RevPAR progressent de 1 % sur le marché Haut de gamme, 4 % sur le Super-économique. Après un bon exercice 2016 et des RevPAR en hausse à fin octobre 2017, le bilan devrait être également positif cette année pour l’hôtellerie en régions.

Côte d’Azur

Les segments Luxe et Super-économique enregistrent un retrait du RevPAR en octobre dû à une baisse d’occupation. Les prix moyens sont en progression sur toutes les catégories (de 1 % sur le marché Super-économique à 8 % sur le Luxe). De janvier à octobre 2017, les RevPAR sont uniquement en hausse sur l’hôtellerie Economique et Haut de gamme. La catégorie Super-économique affiche un net repli de presque 6 % de RevPAR. « Elle seule enregistre une baisse d’occupation et de prix moyen à fin octobre. »

Retrait des prix moyens malgré une augmentation du taux d’occupation

Les RevPAR sont en progression en Île-de-France et en Régions de l’ordre de 2 % à 3 % selon les catégories. Néanmoins, et malgré une hausse d’occupation, on observe un recul des recettes moyennes par appartement loué sur le territoire ce mois-ci. De janvier à octobre, les RevPAR sont en progression en Île-de-France contre un repli en régions.

Business Immo