Commerce

Comment anticiper l'impact de l'e-commerce sur la valeur de vos actifs commerciaux ?

Sachant que la part des magasins dans les ventes devrait baisser en moyenne d'un tiers d'ici 5 ans au profit des canaux virtuels tels que l'e-commerce, vous vous interrogez non sans raisons sur les effets de cette baisse sur la valeur de vos actifs commerciaux.

Le phénomène, qui prend de l’ampleur, sera général : si certains secteurs sont très directement touchés, comme la culture, d'autres que l'on croyait à l'abri sont en train d'être rattrapés par cette vague (les chaussures, l'habillement…). La majorité des enseignes ont compris l'enjeu et s'adaptent à ces nouveaux canaux pour démultiplier leur présence auprès de leurs clients.

Puisque la part des ventes faites en magasins baisse, vous vous attendez à juste titre à des discussions sur les loyers, calculés principalement à partir des chiffres d'affaires. Pour vous, bailleur, l'enjeu sera de faire accepter de nouveaux indicateurs de performance fondés sur la complémentarité des canaux de distribution d'une même enseigne : le chiffre d'affaires du magasin ne peut plus être totalement déconnecté des ventes globales. Encore faut-il trouver la méthode comptable adaptée à cette situation nouvelle.

Quoi qu'il en soit, dans la perspective des discussions qui s'annoncent, vous aurez intérêt à mettre en avant les forces de vos actifs dans ce qu’ils ont d’incontournable et qui les distinguent des autres canaux : les flux physiques, l'aménité, la théâtralité, l'événementiel… Autant de qualités qui exigent une attention soutenue, mais aussi une sélectivité accrue dans la gestion de votre portefeuille.

Le conseil : Gardez à l'esprit que, dans les années à venir, les rendements auront tendance à diminuer et les taux d'effort à augmenter.

Le chiffre d'affaires ne pouvant rester l'unique indicateur de la performance du commerce et de la valeur des murs, outillez-vous pour évaluer la « vraie » contribution de vos actifs aux performances des enseignes.

Mots-clés : E-commerce