Jean-Louis Missika, adjoint à la maire de Paris, chargé de l'urbanisme

« La taxe sur les bureaux vacants vise à lutter contre la rétention foncière délibérée »

Attractivité économique, crise du logement, développement touristique, ville verte : Paris est, en cette rentrée 2014, sur tous les fronts. Jean-Louis Missika voit les dossiers s’empiler sur son bureau d’adjoint au maire de Paris chargé de l’urbanisme, de l’architecture, des projets du Grand Paris, du développement économique et de l’attractivité - rien que cela. Pour Business Immo, il révèle ses priorités et dévoile sa stratégie pour la capitale.