Bureau

Demande placée en IDF : -18 % au 1er semestre 2012

Le marché locatif des bureaux en Ile-de-France a marqué un recul sensible (-18 %) « seulement sur les segments les plus extrêmes du marché » observe Knight Frank dans son étude Paris Digest.

Les transactions de plus de 5 000 m2 est passé de 41 % en 2011 à 34 % en 2012. « Rarement l’Ile-de-France n’avait connu un score aussi faible » commente le conseil. Une observation nuancée par le fait que les très grands utilisateurs (plus de 20 000 m2) ont totalement fait défaut (-68 %). En dépit de ce ralentissement, le taux de vacance a baissé, passant à 6,9 % (centre 7,1 %) au 2e trimestre 2012. Une moyenne qui cache toutefois d’importantes disparités d’un secteur géographique à l’autre. L’offre de type A reste limitée, tandis qu’avec une moyenne de 320 €/m2/an, les loyers affichent « une grande stabilité ».

Quant aux perspectives, Knight Frank table sur 2,1 millions de m2 transactés sur l’année 2012, marquant un recul de -15 %. « De fait, le manque d’offre devrait moins cruellement se faire sentir, sans pour autant s’attendre à une explosion du choix disponible en surface de bureaux. »

Mots-clés : Knight Frank, Paris Digest