Logement
Point de vue de Jean-François Buet, Fnaim

Un inadmissible silence

Jean-François Buet, Président de la Fnaim, critique l‘intervention télévisée de François Hollande jeudi. Il reproche au président de la République son silence sur le logement.

Les Français attendaient l'intervention télévisée du chef de l'Etat pour comprendre quel cap guidait la marche du pays. Ils espéraient qu'il était conscient des enjeux et qu'il avait identifié les leviers de la relance. Ils ont été déçus: pas un mot sur le secteur à la fois le plus affaibli de notre économie et le plus porteur de chances pour l'emploi et l'équilibre social des familles, le logement.

Face à un manque total de politique du logement cohérente et pérenne, ce silence est inadmissible. Il confirme malheureusement l'impression laissée par les récentes annonces de l'exécutif qui sous entendent la suppression des aides personnelles à l'accession, la hausse de la taxe d'habitation sur les résidences secondaires en zone tendue, la suppression de la possibilité de louer aux ascendants et descendants initialement introduite dans le dispositif Pinel.

Ces intentions que nous dénonçons sont autant de gestes inconséquents, qui mettent à bas le plan Valls annoncé à la rentrée. La Fnaim, au nom des Français, appelle de ses vœux un sursaut politique : le pays ne retrouvera pas le chemin de la croissance sans un soutien puissant de la demande de logements. Il est urgent de voir les apports de notre secteur à la richesse nationale et de cesser de le pénaliser par une fiscalité confiscatoire, un financement inconstant et une complexité juridique hors de propos.