Business Immo, le site de l'industrie immobilière

« Eden » à Annecy : le choix du gaz naturel comme énergie de l’habitat de demain

Le programme immobilier innovant « Eden » à Annecy s’implante dans le premier éco-quartier de la ville. Ce projet signé Nexity, labellisé MINERGIE, devient l’un des seuls habitats collectifs en France à s’équiper d’une mini cogénération couplée à une chaudière collective gaz naturel à condensation. Une solution avant-gardiste et performante.

Cet article vous est proposé par

© Sud Architectes / Nexity
© Sud Architectes / Nexity
© Sud Architectes / Nexity

Performance et innovation

Prévue au 4ème trimestre 2018, la résidence « Eden » est dans l’air du temps. Plus qu’un simple lieu d’habitation, elle a été pensée en lien avec son environnement et pour ses futurs habitants. Elle intégrera effectivement le premier éco-quartier de la ville d’Annecy, à seulement quinze minutes du centre-ville, à proximité des commerces, écoles et équipements sportifs. Tout naturellement, le projet se construit autour d’espaces paysagers et arborés, à la fois existants et créés. Clairement inscrits dans une démarche écologique, les six bâtiments – d’une surface totale de 8 379 m2 – font office de modèle dans la tendance du « vivre autrement » : récupération des eaux de pluie, compostage, toit végétalisé avec terrasse et serre potagère partagée. Implantés autour d’un cœur d’îlot végétal, ils sont habillés d’un bardage bois sur les deux premiers niveaux. Les volumes du bâti, rythmés, alternent entre enduit clair, garde-corps en verre opalescent, menuiseries aluminium et bardage similaire au socle. À noter que les matériaux sont locaux et éco-labellisés.

Les 127 logements, du T1 au T5, favorisent le bien-être des futurs acquéreurs. Local vélo sécurisé, stationnement en auto-partage et bornes de recharge électrique, jardins partagés : le projet promeut aussi le « vivre ensemble ». Aucun logement mono-orienté Nord : ils sont le plus souvent traversants, comme les halls d’entrée des immeubles, largement vitrés. Pour favoriser davantage la luminosité naturelle, des « fenêtres urbaines » complètent les ouvertures de baies classiques. Esthétiques, architecturales et fonctionnelles, elles s’imbriquent dans un système de facettes creusées dans le volume.

Le programme « Eden », avec sa conception bio-climatique et passive, s’est vu récompensé du prix « Pyramide d’argent Grand Public de la FPI Alpes 2017 » parrainé par GRDF, au Concours des Pyramides d’Or 2017 de la Fédération des Promoteurs Immobiliers de France (FPI). Il demande notamment le niveau de performance énergétique RT 2012 à minima. Un impératif largement respecté puisque le projet est labellisé MINERGIE.

Des contraintes techniques importantes

Le Label MINERGIE est largement supérieur au RT 2012 sur le plan de la performance énergétique. Un seul résultat est exigé pour l’obtenir : une performance énergétique de 38 kWh/m2.an en neuf. Le concours impose cependant d’autres critères. « Certaines exigences du concours rendaient l’obtention de ce Label difficile », indique Jacques Bergerot, Directeur technique Promotion chez Nexity. En effet, les exigences architecturales, esthétiques et en terme de qualité de vie sont strictes : variabilité des bâtiments, aucun panneau solaire ou photovoltaïque incliné et visible depuis le domaine public, avoir plus de 30% de la surface vitrée orientée d’Est à Ouest et des façades vitrées supérieures à plus de 20% de la surface habitable… Le budget est également à prendre en compte : les logements doivent être affichés avec un prix maîtrisé.

Ainsi, pour obtenir le Label tout en respectant les contraintes du concours, plusieurs solutions ont été envisagées par Nexity, le bureau d’études et GRDF.

Une solution énergétique sur-mesure

Pour parvenir à un système énergétique qui réponde à tous les critères, les différentes équipes ont travaillé de concert à chaque étape. Ainsi, Nexity et le bureau d’études ont sollicité GRDF dès la genèse du projet. Pour le système de chauffage, plusieurs solutions ont été étudiées : chaudière bois avec une chaudière gaz en appoint, système double flux, chaudière gaz classique avec panneaux photovoltaïques ou solaires pour la production d’eau chaude ou encore la mini-cogénération. Si la solution favorisée au départ était la chaudière bois, la copie a rapidement été revue. La mairie de la ville a en effet mis en garde les équipes face aux difficultés d’approvisionnement d’une telle installation dans un éco-quartier. Une belle synergie s’est alors créée entre chaque acteur pour trouver une alternative.

Christophe Lannes, Responsable de Comptes Promotion Privée GRDF Rhône-Alpes Bourgogne et interlocuteur de Nexity pour le projet, a su, dès les débuts, se montrer à l’écoute des attentes et des besoins du promoteur. Avec le bureau d’études, les solutions précédemment écartées ont alors été remises sur la table. Plusieurs opérations utilisant une pompe à chaleur à absorption gaz et la mini-cogénération ont été visitées. Cependant, cette solution ne convenait pas au projet « Eden ». C’est alors qu’une visite dans une opération de logements sur Grenoble a changé la donne. Fonctionnant avec une mini-cogénération depuis plus de cinq ans, elle a servi de modèle pour le choix de cette solution totalement avant-gardiste dans les logements collectifs.

Des avantages marqués pour la mini-cogénération

Gain de place et gain d’argent : la solution retenue s’est montrée plus économique qu’une chaudière bois. Si pour cette dernière le nombre d’équipements nécessaires est plus important, et donc l’espace et l’investissement plus conséquents, la chaudière gaz et la mini-cogénération, qui produisent le chauffage et l’eau chaude pour les bâtiments, se situent dans le même local technique. Jacques Bergerot explique : « cette solution technologique s’est avérée beaucoup moins complexe en terme d’installation et de mise en œuvre. Le moteur alimenté en gaz assure une grande partie des besoins thermiques pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire. L’électricité produite est adossée à un contrat de revente C16 — beaucoup plus intéressant que le précédant C13 — qui permet à la copropriété, outre d’utiliser la production locale d’électricité pour les besoins communs, de récupérer environ 25 000 euros par an et donc d’amoindrir ses charges. En matière d’utilisation, cela nous permet d’atteindre un niveau de performance de plus de 30% supérieur aux exigences de la réglementation française, avec le même confort qu’un chauffage central. Quant à l’entretien, une révision annuelle suffit. Le retour d’investissement se fait sur 7 à 8 ans alors que les autres solutions demandaient minimum 15 ans ».

Pour optimiser davantage le bilan énergétique, les façades ont été conçues en béton armé avec isolation renforcée sur toutes les surfaces déperditives et le traitement des ponts majorés par rapport à la RT 2012.

GRDF a accompagné Nexity dès le début de son projet pour l’informer au mieux sur les solutions au gaz naturel. La solution retenue permet une maîtrise des coûts de construction et l’atteinte de la performance énergétique du bâti. Le Label MINERGIE délivré à la résidence « Eden » démontre que le gaz naturel s’inscrit pleinement dans un habitat respectueux de l’environnement, écologique, et en phase avec les attentes des futurs propriétaires. Nexity a pu opter pour une solution innovante et performante. GRDF est fier d’inscrire une solution gaz naturel dans un projet qui préfigure l’habitat de demain.

GRDF, QUI SOMMES-NOUS ?

Principal distributeur de gaz naturel en France, GRDF vous informe sur les atouts et les usages du gaz naturel, quel que soit votre fournisseur. GRDF ne vend ni n’installe aucun équipement. Pour en savoir plus : www.grdf.fr/entreprises