Business Immo, le site de l'industrie immobilière
Serge Roos, REGM

REGM : l'agence de la génération Y

Cet article vous est proposé par

© D.R.
Bonjour Serge Roos, parlez- nous de REGM.
REGM est un réseau international immobilier spécialisé en immobilier d’entreprise que j’ai créé en 2000. En 2016, je suis revenu des États-Unis après sept ans passés là-bas et j’ai décidé d’importer leur modèle d’agence immobilière en France.
En quoi cela consiste-t-il ?
L’agent immobilier américain est une micro-entreprise qui se met au service d’un broker pour faire du business ensemble. C’est une relation très saine de partenariat et de collaboration. Il n’y a pas de notion de salariat ni de hiérarchie. En 2016, de retour de Miami, j’ai décidé de déployer REGM en réseau d’indépendants. Aujourd’hui, nous avons 100 partenaires répartis sur toute la France.
Qu’apporte REGM à un indépendant ?
En plus du modèle américain, étant passionné de technologie de l’information, j’ai acquis ou développé les meilleurs outils adaptés à l’immobilier d’entreprise :
  • le logiciel de CRM est full responsive, disponible sur smartphone, tablette et PC. Il gère les contacts clients, les offres, il fait des rapprochements automatiques et envoie des mails de relance aux clients. Actuellement, notre base de données contient plus de 3 000 offres en direct ou par confrère ;
  • mise en place d’un marketing digital puissant et automatisé. Notre CRM est relié par passerelles électroniques aux sites d’annonces (Webimm…) et réseaux sociaux ;
  • mise en place de veille électronique des sociétés afin de détecter les demandes au plus tôt ;
  • un accès internet aux fichiers du cadastre et à la base de données des propriétaires, locataires ou investisseurs. Possibilité de générer des fichiers de prospects ciblés ;
  • nous dispensons des formations régulièrement dans les domaines juridique, technique, marketing et financier. Aujourd’hui, le client attend beaucoup de son consultant immobilier qui doit connaître le droit et la fiscalité pour l’orienter vers les bons professionnels qui accompagneront la transaction. Nous mettons bien-sûr ces profession- nels à disposition de nos consultants.
Quels avantages REGM apporte à un consultant par rapport à un broker « classique » ?
D’abord, une grande liberté et autonomie. Nous privilégions le client et le suivi client donc pas d’interdit en matière de secteur géographique, ni seuil de surface afin de permettre aux consultants de suivre leurs clients. Pas d’horaire de bureau, le consultant travaille de chez lui ou dans un de nos espaces de coworking. La présence aux réunions est conseillée dans un but commercial mais n’est pas obligatoire.
En matière de rémunération, que proposez-vous ?
80 % du chiffre d’affaires est reversé aux consultants. C’est le système américain amélioré car nous ne demandons pas de redevance mensuelle (office fees) comme le font les brokers américains. Il n’y a pas de seuil de chiffre d’affaires, c’est 80 % dès la première affaire. Un de nos consultants viens de signer une vente rue, Paris 5e (6,75 M€) en inter-cabinet avec CBRE. La commission REGM était de 140 000 €/HT, le consultant a perçu 111 200 €/HT.
 

Rue Poliveau Paris 5ème, vendu 6,75M€ - © REGM

Proposez-vous des postes salariés ou avec avance sur commission ?
Non, nos consultants sont des indépendants avec le statut d’agent commercial ou en portage salarial.
C’est l’uberisation que vous proposez ?
Non, pas du tout. Nous sommes à l’opposé du modèle Uber. Chez Uber, l’agent commercial est soumis à l’appli- cation qui lui attribue des clients. Chez REGM, le consultant est libre et crée son business avec l’aide bienveillante des experts et des outils maison. Enfin, dans le modèle Uber, l’agent commercial gagne peu. Chez REGM, les rémunéra- tions sont les plus élevées du marché.
Quels sont vos projets de développement ?
Nous souhaitons passer de 100 consultants à 200 en 2018 au niveau national. Nous allons porusuivre notre développement international en complétant nos bureaux de Miami, New York, Jérusalem, par l’ouverture de ceux de Londres, Lisbonne et Shanghai. À côté de l’immobilier d’entreprise, REGM est présent sur le marché du résidentiel et nous souhaitons ouvrir un département luxe pour répondre à la demande de notre clientèle internationale. Notre département Vefa, qui commercialise 60 000 lots sur toute la France, va se déployer à l’international pour proposer notre offre aux Français expatriés. Enfin, nous avons ouvert un espace de coworking collaboratif dédié à l’immobilier disponible à tous les agents immobiliers indépendants. Ceci afin de donner du sens au coworking. Aujourd’hui, les centres de coworking permettent de partager l’espace avec nous ; nous partagerons de l’espace et du business.
Beaucoup de projets en perspective pour 2018. Une conclusion ?
Oui, le marché immobilier sera très porteur en 2018, stimulé par de bons fondamentaux. Nous espérons en faire profiter nos clients et nos partenaires consultants.
Real Estate Global Market
www.regmbroker.com
01 40 68 78 38 / 07 82 82 83 85
Business Immo