Outil de prévention de la dégradation des immeubles anciens à Paris - Résultats 2012

Publié le

Une étude produite par

A la suite des travaux de même nature déjà réalisés en 2008, 2009 et 2011, une liste d'immeubles a été établie en 2012. Elle rassemble les immeubles parisiens présentant les plus fortes présomptions de risque de dégradation de leur bâti. Réalisé en liaison avec la direction du logement et de l'habitat de la ville de Paris, cet exercice s'inscrit dans une perspective opérationnelle de suivi des immeubles anciens et de prévention.

La méthode a été mise au point en 2008 et 2009. Elle repose sur la séléction, la pondération et le croisement d'un ensemble d'indicateurs et conduit à définir une liste d'immeubles "à surveiller". Des enquêtes de terrain ont permis de valider dans la grande majorité des cas le diagnostic de risque issu de cette approche statistique. En 2012, l'exercice a été réédité avec des données actualisées. Il a aussi été l'occasion d'intégrer deux nouveaux indicateurs: la présence de termites et le fait qu'un immeuble d'habitat soit issu de la transformation d'un hôtel meublé, ce qui a entraîné une légère modification dans les calculs de pondération.

Source : APUR

Sur le même thème

Etudes
Articles
Transactions