Eclaicies...

Publié le

Une étude produite par

Octobre 2015 se révèle d'excellente facture pour les marchés d’actions. Les doutes sur la croissance mondiale et les inquiétudes sur l’aptitude des banques centrales à garder la main ont été relégués au second plan, permettant un ample rebond. Les indices européens regagnent ainsi sur le mois l’équivalent de la performance négative du 3e trimestre ; l’indice Dow Jones STOXX600 progresse de + 8 %, l’Euro STOXX de + 10 %. Les actions américaines, mesurées par l’indice S&P500 (+ 8 % sur le mois, meilleur mois d’octobre depuis 2011) retrouvent leurs plus hauts niveaux tandis que la marché japonais s’affiche en hausse de près de 10 %, malgré le statu quo décidé par la Banque centrale du Japon.

Encore une fois, les banques centrales ont orchestré le mouvement. Sans annoncer de mesures concrètes, mais en déclarant que le degré de soutien de la politique monétaire devrait être réexaminé lors de la prochaine réunion de décembre, la BCE a laissé espérer au marché de nouvelles mesures. Si nécessaire, tous les instruments disponibles seront mobilisables, y compris le niveau du taux de la facilité de dépôt, que certains membres du conseil des gouverneurs auraient voulu abaisser immédiatement. De son côté, la banque centrale américaine a laissé la porte ouverte au terme de sa politique de taux quasi-nuls lors de la prochaine réunion du FOMC, le 16 décembre prochain. La probabilité d’un ajustement du taux des Fed Funds regagne en crédibilité, sous réserve que les prochaines données publiées, notamment sur les chiffres de créations d’emploi, confirment la solidité du marché du travail.

Source : La Française GAM

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.