Conjoncture Cantal - 2016

Publié le

Une étude produite par

Le retour à des signes positifs aura été de courte durée. 2015 se termine en demi-teinte lorsque l’on regarde les résultats des entreprises dans leur ensemble. 40% des chefs d’entreprise du Cantal déclarent une baisse de chiffres d’affaires en 2015 contre 34% en 2014 ; 33% ont enregistré une hausse d’activité contre 36% en 2014. Mais cette moyenne masque des réalités diverses selon l’activité et la taille des entreprises. Les commerçants et les entreprises de services ont été proportionnellement les plus nombreux à constater une amélioration de leur activité, notamment dans les entreprises de plus de 10 salariés (50% et 58% respectivement). Le BTP affiche le plus de difficultés à développer son activité, alors que l’industrie se maintient. Dans ces deux secteurs, les TPE (moins de 10 salariés) semblent un peu mieux résister que les entreprises de taille supérieure. Moins de charges ? Plus de souplesse et d’adaptation ? Moins confrontées à des marchés concurrentiels ? Les explications peuvent être multiples.

Source : CCIR Auvergne-Rhône-Alpes

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.