Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Centre-Val de Loire : L'Essentiel du Commerce - Juin 2017

Publié le

Une étude produite par

Centre-Val de Loire : L'Essentiel du Commerce - Juin 2017

Quatre mois après le diagnostic implacable de l'IGF et du CGEDD sur la dévitalisation des centres de villes moyennes, suivi de près par celui de l’Insee, la secrétaire d’État au commerce, Martine Pinville, a convoqué les premières «  Assises pour la revitalisation économique et commerciale des centres-ville ». « La dévitalisation n’est pas une fatalité » mais « il est urgent d’agir », a-t-elle déclaré.

La secrétaire d’État a annoncé le lancement d’un site Internet baptisé cœur de ville, recensant l’ensemble des informations disponibles sur le sujet et de nombreux témoignages d’élus. Par ailleurs, l’appel à projets 2017 du FISAC (Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce) donnera la priorité aux centralités commerciales dégradées. Il pourra ainsi être mobilisé pour des opérations collectives visant à moderniser ou sécuriser les commerces de proximité et plus uniquement en zones de revitalisation rurale ou dans les quartiers de la politique de la ville. Une enveloppe d’un million d’euros prise sur le FISAC sera spécifiquement consacrée à des « opérations collectives de revitalisation commerciale qui font appel à une ingénierie de projets, porteurs de partenariats innovants ».

Martine Pinville a aussi indiqué qu’elle enverrait une circulaire aux préfets sur le fonctionnement des CDAC (Commissions Départementales d’Aménagement Commercial), notamment pour rappeler le respect des critères d’aménagement du territoire, de développement durable et de protection du consommateur, prévus par la loi. « Entre 2010 et 2015, environ 90 % des projets ont été autorisés », a reconnu Martine Pinville, se refusant cependant à suivre le rapport d’inspection qui proposait notamment de les régionaliser.

Source : CCIR Centre-Val de Loire

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.