Quand la crainte du pire se dissipe…

Publié le

Une étude produite par

Sans complètement passer sous les fourches caudines des financiers qui exigeaient d’elle des achats directs massifs de dettes gouvernementales sous pression, la BCE a su endiguer les effets pervers de la spirale négative dans laquelle les marchés se sont enferrés en 2011.

Source : La Française AM

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.