Dépenses publiques, dette et croissance...

Publié le

Une étude produite par

A l’heure où le gouvernement et le Parlement définissent la politique budgétaire et les conditions optimales pour accroître la richesse nationale, il me semble intéressant de nous pencher sur les résultats des orientations stratégiques qui ont été prises depuis 1974, année du dernier excédent budgétaire français. L’intérêt de cette démarche est, qu’au moment où les choix et les compromis doivent être faits entre les augmentations d’impôts et la réduction des dépenses, de tenter d’évaluer les efforts nécessaires, pour autant que ceux-ci créent in fine une richesse collective supplémentaire et contribuent à l’abaissement du taux de chômage.

Source : La Française AM

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.