Note de conjoncture

Immobilier d'entreprise - Bilan

Publié le

Une étude produite par

La dégradation des perspectives économiques, conjuguée à un environnement financier stressé, incitent les investisseurs à se reporter massivement vers les placements les plus sécurisés. Au-delà de cette fuite vers la qualité, le système financier est marqué par une très grande nervosité, illustrée par la forte volatilité des marchés obligataires, y compris français.

Dans ce contexte, la classe d'actifs immobilière continue d'attirer les investisseurs long terme à la recherche de valeur peu volatile, générant des revenus longs et indexés sur l'inflation. Conséquence des difficultés rencontrées par les établissements bancaires,  un durcissement des conditions de financement est constaté depuis l'été. Outre l'attention accrue portée sur la qualité des actifs, les exigences en termes d'apport de fonds propres ont été renforcées. Cette tendance apparaît comme durable, compte-tenu des besoins de recapitalisation des banques et de la mise en oeuvre progressive des nouvelles règles prudentielles. 

Source : Keops