Royaume-Uni : perspectives du marché immobilier résidentiel

Publié le

Une étude produite par

Dans ce focus, nous étudions le degré de surévaluation des prix dans le secteur immobilier britannique à la lumière d’indicateurs standards de solvabilité des ménages. Une forte disparité géographique dans l’évolution de ces indicateurs suggère que le risque de présence de bulle est confiné à Londres et aux régions du sud.

À partir de 2015, le nombre de transactions dans le secteur résidentiel devrait baisser légèrement, et la production de crédit hypothécaire devrait ralentir en raison des pressions grandissantes sur la solvabilité des ménages et d'une réglementation plus stricte. Les prix dans le résidentiel devraient croître à des rythmes de moins en moins soutenus. Une très légère baisse des prix semble se profiler à Londres en 2015.

Source : Crédit Agricole

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème