Les commerces en France - 2014

Publié le

Une étude produite par

La croissance mondiale a été révisée à la baisse et devrait atteindre 3,3 % en 2014 (comme en 2013) puis 3,8 % en 2015. Le contexte international n’en demeure pas moins fragile : interrogations sur la solidité de la reprise américaine et sur le modèle de croissance chinois, ralentissements en Amérique latine et au Japon, mais aussi craintes de déflation en zone euro et d’essoufflement de l’Allemagne.

De son côté, la France reste accrochée à une croissance molle, autour de + 0,4 % en 2014 et + 1 % en 2015. Le manque de perspectives et le faible taux de marge des entreprises (29,4 %) ont contraint l’investissement des entreprises non financières en 2014 (- 0,6 %).

Si les déficits publics français reculeront lentement, les taux souverains à 10 ans demeurent très bas en septembre 2014, preuve de la confiance des investisseurs dans la signature française.

Au final la situation reste délicate, entre faiblesse de la demande intérieure et nécessité de réformes structurelles. À ce propos, l’OCDE considère que la France doit « aller de l’avant […] rapidement » tout en notant que les réformes engagées pourraient apporter 3,7 points de PIB en 10 ans.

Source : CBRE

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème