Patience de la FED… mère des vertus ?

Publié le

Une étude produite par

Le 1er trimestre 2015 se termine dans la continuité des tendances fortes observées depuis le début de l’année, avec la confirmation de la prééminence boursière des zones développées encore sous haute dose de QE. En effet, pénalisées par la force du Dollar US et des bénéfices attendus en repli au T1, les actions américaines sous-performent en mars (-1,74 % pour l’indice S&P500 vs +1,68 % pour le STOXX Europe 600).

En Europe, la progression des indices est en particulier alimentée par la nette surperformance des valeurs de croissance de qualité, dopées par le niveau des taux longs et dont la valorisation intègre des hypothèses conservatrices sur la dynamique des profits en 2015 (+5 % désormais vs +10/12 % en début d’exercice).

Source : La Française GAM

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Mots-clés : La Française GAM