Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Performances Hôtelières - Mai 2017

Publié le

Une étude produite par

Performances Hôtelières - Mai 2017

En mai 2017, les performances hôtelières du département des Alpes-Maritimes sont en baisse par rapport à celles enregistrées l’an dernier avec un RevPAR qui recule de 5,6%. La fréquentation chute de 5,5 points par rapport à l’exercice précédent et passe sous les 70% d’occupation. Dans le même temps, les prix moyens affichent une progression de près de 2% sous l’impulsion essentiellement de l’hôtellerie de luxe. A l’exception de Cannes et d’Antibes qui ont profité de la tenue du Festival de Cannes, l’ensemble des marchés ont enregistré une baisse d’activité, notamment le marché niçois qui affiche un RevPAR en baisse de plus de 11%. Ce mois de mai a été marqué par la tenue du Festival de Cannes du 17 au 28 mai 2017.

La catégorie Luxe, dont les hôtels sont majoritairement localisés à Cannes, affiche l’évolution de RevPAR la moins négative (-1,8%) suite à la hausse des tarifs de près de 5% (hausse contractée durant les deux semaines du festival de Cannes). Toutes les autres catégories enregistrent des baisses de leurs prix moyens allant de -1,5% pour les hôtels haut de gamme jusqu’à -10,3% pour les résidences. Au niveau de la fréquentation, la plus forte baisse est à mettre au profit des hôtels moyen de gamme qui affichent un taux d’occupation de 66,9%, en baisse de 8,3 points. Quant aux résidences hôtelières, elles affichent le niveau de fréquentation le plus élevé avec 72,5%. Cet indicateur n’a diminué que de 3 points par rapport à l’an dernier.

Sur les 5 premiers mois de 2017, l’hôtellerie du département affiche un léger recul de RevPAR (-0,7%). Seule la catégorie Luxe affiche une progression de cet indicateur (+4,5%), grâce aux hausses combinées de la fréquentation (+1,3 point) et des prix moyens (+2,2%). Les résidences hôtelières enregistrent, de leur côté, la plus forte baisse de RevPAR (-12,2%).

Source : Comité Régional du Tourisme Côte d'Azur

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.