L'état du mal-logement en France - 17e rapport annuel

Publié le

Une étude produite par

Il y a dix-sept ans, lors de la publication du premier rapport sur l’État du mal-logement en France, la Fondation Abbé Pierre n’imaginait pas qu’un phénomène — encore relativement limité — puisse prendre l’ampleur qu’il connaît aujourd’hui. Il apparaissait alors circonscrit aux personnes à la rue ou privées de domicile personnel, ainsi qu’à celles qui éprouvaient des difficultés pour accéder à un logement autonome (les sortants de structures d’hébergement ou de foyers de jeunes travailleurs notamment) ou pour s’y maintenir du fait des aléas de la vie1. Mais ces difficultés concernaient alors un nombre restreint de personnes et semblaient plus conjoncturelles, sachant que la statistique publique s’était peu penchée sur la question. La situation a bien changé et s’est fortement dégradée au cours des dix dernières années, période durant laquelle le mal-logement, loin de régresser, s’est développé et profondément enraciné.

Source : Fondation Abbé Pierre pour le logement des défavorisés

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Mots-clés : Fondation Abbé Pierre

Sur le même thème