Note de conjoncture

Le marché du logement neuf en Ile-de-France - 3T 2011

Publié le

Une étude produite par

S’étendant sur la période estivale, l’activité du troisième trimestre est traditionnellement au ralenti. Mais cette année, l’accalmie est particulièrement marquée. Les ventes ont décliné de 48% et les mises en vente de 9%. Cette conjoncture a permis au stock de se reconstituer. Ainsi la hausse des prix a continué, mais plus modérément qu’aux trimestres passés.

Mais avec la récente annonce gouvernementale de la fin anticipée de l’avantage Scellier, il est à prévoir une possible stimulation du marché. Certes moins importante que celle vécue à la même époque un an plus tôt, mais une hausse des ventes avant l’abaissement des taux de réduction d’impôt dès janvier est envisageable.

En revanche, la suppression de ce dispositif dès 2013 rend l’avenir incertain, lorsque plus de la moitié de la production immobilière neuve est soutenue par l’investissement locatif privé.

Source : ADIL 75 (Agence départementale d'information sur le logement 75)

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème