La suroccupation des logements moins fréquente en Auvergne

Publié le

Une étude produite par

Au sens du recensement, un logement est sur-occupé quand il lui manque au moins une pièce par rapport à une référence d’« occupation normale ». En 2010, selon cette approche, l’Auvergne fait partie des régions françaises dont la proportion de logements sur-occupés est la plus faible. Suivant la tendance nationale, le phénomène est essentiellement urbain. Les logements sur-occupés sont principalement des appartements en location. Les familles nombreuses et les employés sont les plus touchés.

Source : INSEE

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Mots-clés : INSEE

Sur le même thème