Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Les prix moyens progressent de 7,7 % à Paris au 1er septembre (MeilleursAgents)

En partenariat avec

La Tour Eiffel. © Fotolia/Andrea Izzotti

Au 1er septembre 2017, le prix moyen d'un m² dans l'ancien en France s'établit à 2 448€ au cœur d'une fourchette allant de 11 333€ à Saint-Jean-Cap-Ferrat à moins de 500€ dans une dizaine de communes essentiellement rurales selon le dernier observatoire de MeilleursAgents.com. Ce prix moyen est en hausse de +2 % depuis le début de l'année 2017.

« En effet, le marché immobilier a vu ses prix augmenter pour la première fois depuis 5 ans » , précise le communiqué de presse. Alors que les prix avaient baissé de -11 % de août 2011 à février 2016, ils ont augmenté en moyenne de +2,7 % entre mars 2016 et septembre 2017. A ce jour, les prix moyens restent cependant en retrait de -8 % par rapport au plus haut constaté en août 2011. Le retrait est de - 7% pour les appartements. Pour les maisons individuelles, le retrait est encore plus fort : - 11 % par rapport au plus haut d'août 2007.

Sur l'ensemble du territoire, 16 départements voient encore leurs prix moyens baisser depuis 1 an. Hors Ile-de-France, seuls deux départements (Gironde et Alsace) ont connu des hausses supérieures à +5 % en un an. Car l'analyse montre que, du 1er septembre 2016 au 1er septembre 2017, les hausses des prix se concentrent essentiellement dans les grandes villes à commencer par Paris (+7,7 % en un an) dont les prix se situent aujourd'hui à +2 % au-dessus du plus haut historique de mai 2011 avec un prix moyen de 8 814€/m² au 1er septembre 2017.

En Ile-de-France, la hausse se propage en s'affaiblissant depuis Paris vers la Petite Couronne (+5,2% dans les Hauts-de-Seine ; +2,8% dans le Val-de-Marne et en Seine-Saint-Denis), puis vers la Grande Couronne (+1,4 % à +0,9 % selon les départements).

En Province, Bordeaux emporte la palme des hausses sur 12 mois (+14,5 %), suivi de Lyon (+7,6 %), Strasbourg (+6,9 %), Nantes (+4,7 %), Marseille (+3,9 %), Nice (+3,6 %), Rennes (+3,1 %) Toulouse (+2,4 %) et Lille (+0,3 %). Montpellier est la seule grande ville de France à voir ses prix baisser sur 12 mois (-1,4 %).

MeilleursAgents conclut : « Alors que, le marché a retrouvé une bonne dynamique depuis début 2016 porté par la baisse des taux et le sentiment que les prix ne baisseraient plus le pouvoir d'achat immobilier des Français est au plus haut depuis 10 ans les réformes à venir ne sont pas de nature à enrayer cette tendance les conditions macro-économiques s'améliorent favorisant l'emploi les taux d'emprunt devraient rester stables autour de 2 % à 20 ans nous envisageons une hausse des volumes de l'ordre de +5 % et des prix d'environ +2 % sur les 12 prochains mois ».

Mots-clés : MeilleursAgents