La lettre de la FNAIM Paris Ile-de-France - Novembre 2011

Publié le

Une étude produite par

Les principales mesures du projet de loi de finances pour 2012 concernant l'immobilier auront un effet négatif sur l'activité, l'emploi et la politique du logement :

- Suppression du PTZ+ dans l'ancien, qui aura participé en 2011 à environ 380 000 transactions immobilières, dont 75% dans l'ancien, mois coûteux. Sa suppression est donc "un coup dur porté aux primo-accédants les moins aisés" (Le Blog du Crédit Immobilier) et aura des conséquences évidentes sur l'activité.

- Disparition du Scellier en 2013, après un sévère coup de rabot en 2012. Pour Marc Pigeon, président de la FPI : "La seule disparition du Scellier va coûter 100 000 emplois et diminuer de 2 milliards d'euros les recettes de TVA."

- TVA à 7 % et réduction de 20 % du crédit d'impôt développement durable : là encore, 100 000 emplois sont directement menacés, chez les professionnels du bâtiment qui assurent les travaux et installent les équipements visés par ces mesures.

Source : FNAIM Paris Ile-de-France

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème