L’économie de l’environnement en 2012 - Edition 2014

Une étude produite par

L’effort financier pour la protection de l’environnement en France est estimé à 47,5 milliards d’euros en 2012. Cette dépense augmente de 3,2 % en euros courants par rapport à 2011, tandis que la croissance du produit intérieur brut (PIB) est deux fois moindre. Cette évolution résulte des mesures incitatives ou contraignantes des pouvoirs publics, d’une plus grande prise en compte des préoccupations environnementales par la société, mais aussi de la hausse des prix des biens et des services environnementaux. Toutefois, chaque domaine environnemental évolue selon des éléments conjoncturels qui lui sont propres.

Ainsi, les dépenses de protection du sol, de protection de l’air et de gestion des déchets augmentent chacune de plus de 5 % en 2012, alors que celles d’administration générale et de gestion des déchets radioactifs diminuent.
Sans être comptabilisées dans le total de la dépense de protection de l’environnement, la dépense du secteur de la récupération, comme celle relative aux énergies renouvelables, connaissent toutes deux une hausse de plus de 6 % en 2012. L’emploi dans les éco-activités avait considérablement augmenté au cours des années précédentes. En 2012, il stagne, malgré un excédent commercial qui s’accroît fortement. Quant au marché du travail de l’économie verte, seuls les métiers purement environnementaux semblent légèrement moins touchés par les difficultés liées à la conjoncture actuelle.

Source : Ministère de la transition écologique et solidaire

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème