Chiffres & statistiques

Conjoncture énergétique - Février 2015

Une étude produite par

En février 2015, la production d’énergie primaire augmente de 1,6 % en glissement annuel, à 11,0 Mtep. Elle prolonge ainsi sa tendance observée depuis le mois de juin 2014. Cette évolution s’explique toujours par la bonne tenue de la production nucléaire, en progression de 3,0 % par rapport à février 2014, alors que les énergies renouvelables électriques sont en retrait d’environ 14 % par rapport à leur niveau relativement élevé d’il y a un an.

La consommation d’énergie primaire augmente pour le troisième mois consécutif, à un rythme nettement plus prononcé que les deux mois précédents : + 8,2 % en février sur un an, principalement en raison des températures plus fraîches que la moyenne de février 2014 et la moyenne de référence. Cette évolution touche toutes les énergies, particulièrement le gaz naturel et le charbon. La consommation de ce dernier reste toutefois à un niveau très bas. Sous l’effet de l’écart important entre la croissance de la consommation d’énergie primaire et celle de la production d’énergie primaire, le taux d’indépendance énergétique recule de nouveau : il perd 3,1 points, à 47,9 %. Mesuré en cumul sur les douze derniers mois, ce taux atteint 51,1 %.

Source : Ministère de la transition écologique et solidaire

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème

  • Sylvain Moreau

    Chef du service de l’Observation et des statistiques - Commissariat Général au Développement Durable

    Auteur(e) de 234 études