Les marchés fonciers franciliens - juin 2012

Publié le

Une étude produite par

Les premiers mois de 2012 laissent pressentir un ralentissement des marchés fonciers franciliens. Après un fléchissement constant jusqu’en 2009, les marchés de terrains toute nature confondue, avaient amorcé, en 2010 et 2011, une légère reprise de leur activité. Ce sursaut semble s’interrompre au premier trimestre 2012 probablement en raison de la fin annoncée des incitations fiscales publiques. Les conséquences sur les prix diffèrent selon les segments de marchés : alors que sur les marchés ruraux, la hausse des prix se poursuit lentement, les prix des terrains à bâtir, quant à eux, semblent plutôt se stabiliser. Cette stabilisation des prix à l’échelle régionale, traduit-elle une réelle accalmie ou un changement de la structure des marchés (déplacement géographique ou changements de la qualité des terrains vendus) ?

Source : Observatoire régional du foncier en Ile-de-France (ORF)

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème