Habiter le Grand Paris : l’habitabilité des territoires; cycles de vie, continuité urbaine, métropole horizontale

Publié le

Une étude produite par

Dans les pages suivantes, nous proposons une première réflexion sur le thème «habiter le Grand Paris» ainsi que des visions situées pour certaines parties de la grande métropole. Les unes et les autres sont le résultat d’un travail croisé entre points de vue différents: ceux d’architectes, d’urbanistes et paysagistes, d’écologues et géographes, d’ingénieurs hydrauliques…. Elles se sont d’ailleurs nourries des longues discussions, d’échanges denses et d’un travail de lecture et d’interprétation de trois différents territoires que nous avons explorés

dans les dernières années. Après des expériences dans le territoire de Sceaux à Orly et à la Seine et dans le territoire de Seine Amont, nous avons choisi de réfléchir sur le territoire élargi de la Plaine de Saint Denis, de Gennevilliers à Roissy.

Nous avons donc choisi le Nord du Grand Paris, la partie la plus difficile mais en même temps la plus chargée d’attentes, comme cas d’étude pour «Habiter le Grand Paris».

La vision et la stratégie que nous proposons concernent l’idée que les grandes transformations en cours et qu’on préconise sont l’occasion de redéfinir l’habitabilité du Grand Paris, et c’est à partir de ça qu’on pourra aussi valoriser le territoire de la grande métropole.

Source : Atelier International du Grand Paris

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème