Business Immo, le site de l'industrie immobilière

Note de conjoncture immobilière - Janvier 2018

Publié le

Une étude produite par

Note de conjoncture immobilière - Janvier 2018

Qu’il s’agisse des appartements anciens ou des maisons anciennes, de l’Île-de-France ou de la Province, les prix de vente et les volumes des transactions continuent de progresser.

À fin octobre 2017, le volume annuel de transactions poursuit son augmentation: le nombre de transactions réalisées au cours des douze derniers mois atteint un nouveau record historique (958000). Il excède ainsi nettement le volume cumulé un an plus tôt (829000 en octobre 2016) avec des progressions records dans certains départements comme le Bas-Rhin (35 %), les Landes (33 %) ou la Charente-Maritime (29 %).

La progression ininterrompue des volumes de ventes depuis début 2015 a très probablement mené cette fin d’année 2017 à un sommet. Ce record n’augure pas pour autant, selon nous, d’un emballement de la machine immobilière: les raisons de cette hausse des volumes sont connues (principalement, un rattrapage d’un marché particulièrement atone sur les années 2012, 2013 et 2014), et les paramètres structurels de ce marché demeurent stables:

• des taux d’intérêts toujours faibles et à nouveau orientés à la baisse, après quelques semaines de hausses modestes;

• en province, les hausses sont globalement mesurées, puisque les prix n’ont pas encore atteint ceux de 2011; ces prix sont même en baisse si on les corrige des effets de l’inflation, pourtant elle-même très mesurée;

• une analyse fine du taux de rotation du parc immobilier, ainsi que de la durée médiane de détention des biens vendus, permet de rationaliser ces volumes élevés au regard d’un stock plus important de bien immobiliers mutables.

Source : Conseil Supérieur du Notariat

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.