Property Times

Paris : un marché à bout de souffle - T2 2013

Publié le

Une étude produite par

Avec 321 500 m² de demande placée au 1er semestre, en baisse de 14% en un an, l’année 2013 marque le plus mauvais démarrage pour le marché des bureaux parisiens depuis son point bas de 2009.

Alors que le QCA enregistre une baisse contenue de son activité (3% en un an, avec 146 200 m² placés), l’ensemble des autres sous-secteurs parisiens doivent faire face à un recul sensible de leur demande placée, de 21% à Paris 18/19/20 à 48% à Paris 5/6/7. Le secteur de Paris 14/15 est le seul à progresser sur un an (+73%), une hausse à tempérer par un début d’année 2012 catastrophique.

Le segment des surfaces d’envergure - supérieures à 5 000 m²- n’a concentré que 64 000 m² de demande placée à l’échelle de la capitale, à comparer avec un volume moyen de 300 000 m² commercialisés par an entre 2010 et 2012.

Source : DTZ (Groupe UGL)

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème