La lettre des Gestions Immobilières

Publié le

Une étude produite par

 Avec 1,84 million de m² à fin 2013, la demande placée sur le marché francilien des bureaux est en recul marqué (-25 % par rapport à 2012), malgré un 4e trimestre plus dynamique qu’attendu. Ce recul est dû à la chute des grandes transactions (-48 %) et l’attentisme d’utilisateurs préférant renégocier leurs baux. Alors que l’augmentation des mesures d’accompagnement avait en 2012 permis de stabiliser les valeurs faciales, les loyers faciaux amorcent une légère baisse en 2013. Parallèlement, l’offre immédiate, stable depuis trois ans, a augmenté en 2013 de 9 %, portant le taux de vacance francilien à 7,5 %. Le taux de vacance reste néanmoins toujours inférieur à 5 % à Paris. Si les perspectives restent mitigées pour le 1er semestre 2014, le marché locatif devrait ensuite amorcer une reprise, en ligne avec la reprise attendue de l’économie.

Source :La Française AM

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.