Traitement de l’habitat indigne en opérations programmées

Publié le

Une étude produite par

La lutte contre l’habitat dégradé sous ses différentes formes (habitat indigne, non décence lourde) constitue la priorité absolue assignée à l’Anah par le Gouvernement. L’ambition est de traiter 140 000 logements sur huit ans. Pour réaliser cet objectif, les moyens financiers affectés à cette action seront doublés. Les actions programmées (OPAH/PIG) en constituent le vecteur privilégié et la qualité de leur ingénierie conditionne la réussite du plan.

Source : Agence Nationale de l'Habitat

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème