L’Observatoire des quartiers de gare du Grand Paris Express - 2014/2017

Publié le

Une étude produite par

25% de surface en projet, 30% des habitants de moins de 18 ans, plusieurs centaines de milliers d’emplois accessibles… Les 68 quartiers de gares du Grand Paris Express révèlent la richesse et de la diversité métropolitaine. L’Observatoire des quartiers de gare du Grand Paris Express publie une synthèse de ses travaux, visant à améliorer la connaissance et à analyser les caractéristiques des quartiers de gares du Grand Paris Express. Les travaux sont pilotés par l’Apur (Atelier parisien d’urbanisme) et réalisés en partenariat avec la Société du Grand Paris et la DRIEA Ile-de-France.

Cette synthèse présente les enseignements tirés de plus de 4 ans d’études approfondies. 66 monographies, 7 études sur le tissu économique, 7 analyses croisées et 4 études thématiques (culture, santé, sports et habitat) viennent étayer ce rapport inédit sur les caractéristiques des quartiers de gare du Grand Paris Express. Il décrit précisément les 13 280 hectares de ces quartiers, amenés à devenir des pôles de développement d’emplois ou de logement pour toute la Métropole.

De nombreuses cartes viennent illustrer les caractéristiques, les possibilités d’évolution et les enjeux des quartiers de gare : centralités existantes ou à renforcer, fonctions urbaines dominantes, sites remarquables, mixité à développer, projets d’aménagement articulés avec l’arrivée des gares...


Imaginer l’avenir des quartiers de gare

Afin de suivre les évolutions des quartiers et l’impact de l’arrivée d’une nouvelle gare, l’observatoire a observé la densité, les centralités, le cadre urbain, les évolutions démographiques et de la mobilité, et les dynamiques de construction en cours. Plusieurs études thématiques ont permis d’enrichir la connaissance sur l’offre de services.

Quelques enseignements clés :

- Une dynamique forte de construction est déjà en mouvement : 3 300 hectares font déjà l’objet de projets d’aménagements dans les quartiers de gare, soit 25 % de leur surface totale.

- 844 000 emplois seront situés dans les quartiers de gare du Grand Paris Express, soit 41 % des emplois métropolitains (hors Paris).

- Les nouvelles gares élargiront le périmètre d’accessibilité en 45 minutes de transport en commun pour les habitants des quartiers de gare, dans un rapport allant de 1,2 pour les quartiers déjà bien connectés à 4,6 pour ceux qui ne le sont pas du tout aujourd’hui.

- Les aires d’accessibilité de l’emploi seront, elles aussi, démultipliées par le nouveau métro. Ainsi, un habitant de Clichy – Montfermeil, accédera en 45 minutes à un nombre d’emplois multiplié par 11 par rapport à aujourd’hui, soit 3,4 millions d’emplois potentiels.

- La Métropole est bien équipée en équipements culturels, sportifs ou de santé (2,6 pour 1 000 habitants). Le nouveau métro va venir augmenter leur potentiel et leur attractivité, grâce à la mise en réseau de ces équipements existants.

Source : Atelier Parisien d'Urbanisme (APUR) - Société du Grand Paris

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème