Sorti du marasme en 2015, le logement suscite des espoirs prudents pour 2016

Publié le

Une étude produite par

Le marché résidentiel a franchi un cap, et retrouvé une vitalité qu’on n’avait pas observée depuis trois ans. L’embellie est donc bien survenue en 2015. Même si le logement n’est pas encore sorti de la crise sur l’ensemble du territoire, il se porte mieux, et 2016 démarre sous des auspices plus favorables.

Le contexte international est pourtant resté instable en 2015, et l’économie française peine à se redresser. Le PIB a encore faiblement augmenté au troisième trimestre (+0,3 %) et au quatrième (+0,2 %), les dépenses de consommation des ménages ayant peu progressé. En novembre, elles se sont même contractées. Toutefois, l’investissement des entreprises s’est légèrement accéléré, au troisième trimestre, alors qu’il diminuait dans les administrations publiques.

Avec des prix à la consommation stables sur un an, à fin novembre, l’inflation n’a progressé que de 0,7 %.

En décembre, la confiance des ménages a résisté et, si son indicateur publié par l’Insee se maintient à un niveau inférieur à sa moyenne de longue période, elle demeure à son meilleur niveau depuis 2007. Mais les craintes vis-à-vis du chômage se sont aggravées en décembre. Sur un an, le taux de chômage augmente de 0,2 point en France métropolitaine, et demeure à 10,2 % de la population active au troisième trimestre 2015.

Source : Crédit Foncier Immobilier 

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème