Immobilier résidentiel : Évolutions récentes et perspectives 2016

Publié le

Une étude produite par

Le marché résidentiel a rebondi en 2015. Le nombre de transactions de logements a atteint environ 1 million d’unités, en hausse de 15% sur un an (16% dans l’ancien et 14% dans le neuf). Les prix se sont stabilisés. Les mouvements ont été marqués sur le crédit habitat, avec une hausse de l’encours de 4% sur un an et une envolée de la production de nouveaux prêts, pour partie liée aux rachats de crédit.

Ce dynamisme va-t-il se maintenir en 2016 ? Le rebond récent est conjoncturel et lié à deux facteurs :

- La baisse marquée des taux de crédit, qui a provoqué un effet d’aubaine et stimulé les ventes.

- Le plan de relance dans le neuf, notamment le dispositif Pinel pour l’investissement locatif et la réforme du prêt à taux zéro.

Mais le marché n’est pas encore vraiment « assaini », les prix demeurant élevés. Et l’environnement économique reste mitigé. La reprise récente est donc fragile.

En 2016, les déterminants du marché immobilier vont tous évoluer dans le même sens qu’en 2015, sauf probablement les taux de crédit. En particulier, les fondamentaux favorables du marché (démographie, retraite, valeur refuge) continueront à jouer et le prêt à taux zéro (PTZ) est à nouveau renforcé en 2016.

Source : Crédit Agricole

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème