Le Point sur

En 2014, la dépense en logement fléchit, en raison du recul des investissements

Publié le

Une étude produite par

En 2014, la croissance de la dépense totale en logement poursuit le fléchissement amorcé en 2012 : elle progresse de 0,3 % après + 1,8 % en 2013. Cette décélération devrait persister en 2015, la dépense en logement baisserait légèrement de 0,1 %. Ce tassement résulte de deux effets qui se cumulent. D’une part, les dépenses courantes ralentissent (+ 1,9 % en 2014 après + 2,7 % en 2013) en raison de la croissance très modérée des loyers, et, d’autre part, l’investissement subit une diminution marquée de 3,9 %, due principalement à la baisse des achats de logements neufs par les ménages. En 2015, le recul de l’investissement s’amplifierait (- 5, 1 %) tandis que la croissance des dépenses courantes se situerait à un niveau proche de 2014 (+ 2,0 %). En 2014, la baisse des aides au logement liées à des dispositifs fiscaux efface la progression tendancielle des aides personnelles. Au total, les aides au logement diminuent de 0,4 %.

Source : Ministère de la transition écologique et solidaire

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème